Nous appuyant sur des recherches récentes et de nombreux cas d’entreprises démocratisées, nous avons fondé notre approche sur trois principes clés :

Liberté

  • La responsabilisation des employés vaut mieux que leur infantilisation et leur contrôle permanent. Comme le disait le P.-D.G. de 3M, « Si vous mettez des barrières autour des gens, vous obtiendrez des moutons. »
  • L’autonomie et la reconnaissance sont deux importants facteurs de motivation.
  • La polyvalence des équipes accroît leurs capacités d’innovation. L’excès de formalisation et de spécialisation nuit au contraire à la flexibilité.
  • La réduction des échelons hiérarchiques diminue les coûts d’encadrement.
  • Plutôt que de multiplier les normes et les procédures codifiées, il vaut souvent mieux s’en remettre à l’initiative personnelle, à la simplicité et au bon sens.
  • Les problèmes doivent être résolus là où ils se posent. Les personnes qui sont au contact des clients et des outils de production ont généralement une meilleure compréhension de leur travail que de lointains supérieurs.

Coopération

  • Plutôt que de parcelliser les tâches et d’atomiser les salariés, le management gagne à raviver le collectif, miser sur son intelligence et sa diversité.
  • L’esprit d’équipe, l’échange et la confiance favorisent l’engagement des salariés au service de leur organisation.
  • Les organisations décloisonnées et faiblement hiérarchiques sont généralement plus innovantes et plus efficaces.
  • Rendre l’information facilement disponible et rendre les décisions transparentes accroît la participation des salariés et l’amélioration continue des tâches.

Qualité de vie au travail

  • La diversité favorise l’innovation. Il convient donc de valoriser la singularité et la différence plutôt que de vouloir faire entrer tout le monde dans le même moule.
  • Comme le remarquait il y a déjà un demi-siècle l’éminent théoricien du management Peter Drucker, l’autocontrôle des employés accroît leur motivation en substituant « au contrôle extérieur le contrôle plus strict, plus exigeant et plus efficace qui vient de l’intérieur ».
  • Un salarié épanoui est un salarié efficace et motivé. Et un salarié s’épanouit non pas quand on le materne, mais quand il peut exprimer son avis et ses capacités.
  • Une organisation ne peut espérer rester adaptée à un environnement en mutation rapide sans investir dans la formation de ses membres.

En résumé, il est temps de passer de l’aristocratie autoritaire à la démocratie participative.

3 raisons
pour changer
de management

  1. Démotivation de vos équipes
  2. Lourdeurs bureaucratiques
  3. Manque d'innovation
Pourquoi ?

Nos valeurs

Liberté | Coopération | Qualité de vie au travail

Comment nous les faisons vivre